Appel à soutenir José Delgado


Jose Fernandez Delgado a passé plus de vingt ans dans les prisons espagnoles, dont 14 dans l’infâme régime d’isolement FIES, connu pour la torture qui y est pratiquée.

Après s’être enfin évadé, il a été de nouveau arrêté à Aachen en juin 2004, puis condamné à 14 ans de prison en Allemagne (plus d’infos sur le site escapeintorebellion.info).

Peu après le verdict, il a été transféré dans la prison de Cologne (Köln), où on lui a retiré toutes ses affaires personnelles et où il a été placé à l’isolement.

Pour protester, il a refusé de mettre l’uniforme de la taule (ses propres effets lui ayant été enlevés) et n’a pas donc pas eu droit à la promenade quotidienne.

Comme il l’explique dans sa lettre, il a entamé une grève de la faim qui a duré 13 jours. Les 4 derniers jours, il a également refusé de boire. Mais aucune de ses demandes n’a été acceptée.

Nous ne pouvons laisser Jose lutter seul. Il nous faut nous aussi agir et mettre la pression sur le juge et le directeur de la prison. Nous pouvons commencer d’ores et déjà au moins par les inonder de courriers, de mails et de fax appuyant les revendications de Jose. Une date a été fixée pour le faire de manière coordonnée le 5 décembre 2005 (et la semaine qui suit) et la lettre suivante est proposée à titre d’exemple.

Au juge : Richter Nohl, C/O Landgericht, Postfach 52034

Tel 0049/ 241 54 38 03

Fax : 0049/ 241 9425-1407

Au directeur de la prison : JVA, Aussenstelle, Rochusstrasse 246, 50 827 Köln (Allemagne)

Tel : 0049/ 221 59730

Fax : 0049/ 221 5973-223

Mail : poststelle@jva-koeln.nrw.de

Monsieur,

Je proteste énergiquement auprès de vous pour les conditions de détention inhumaines et insupportables que se voit actuellement infliger Jose Fernandez Delgado. Ce prisonnier a été transféré à la prison de Köln le 13 octobre. Lors de ce transfert, il lui a été refusé de prendre ses affaires personnelles et tous ses droits lui ont été déniés. Ces conditions ne vous sont certainement pas inconnues, puisque vous en décidez vous-même.

Vous justifiez ces mesures spéciales par l’atmosphère de terreur anti-terroriste que vous avez vous-même créée. Jose Fernandez Delgado a déjà de graves problèmes de santé, notamment dûs à aux longues années qu’il a passées en prison et à l’isolement. Cette détention met sa vie en danger et vous en êtes directement responsable.

J’exige que soient respectées les actuelles demandes de Jose Fernandez Delgado :
- Pouvoir porter ses propres vêtements
- Avoir à disposition ses affaires personnelles (dictionnaires, lettres, adresses, livres et autre matériel...)
- Avoir accès aux activités des prisonniers en longues peines : sport, activités culturelles, cuisiner etc...
- Recevoir immédiatement son courrier et les livres qui lui sont envoyés.
- Faire les parloirs en salle de visite et sans hygiaphone.
- Fin du régime d’isolement et possibilité d’avoir des contacts avec d’autres prisonniers.

Au cas où vous n’accéderiez pas à ces demandes élémentaires, je me verrai dans l’obligation d’agir en conséquence.

Pour écrire directement à José : José Frenandez Delgado, AZ 62 KS 22-04, Landgericht Aachen, Postfach D52034 Aachen (Allemagne)

Il a besoin de notre rage et de notre solidarité !