" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Californie (Etats-Unis) : vague de sabotages anonymes contre des câbles à fibre optique
Article mis en ligne le 3 juillet 2015
Imprimer

Californie : des câbles Internet sectionnés, le FBI sur les dents

Silicon.fr, 1er juillet 2015 16:42

Depuis un an, plus d’une dizaine d’actes de vandalisme ont visé des câbles en fibre optique, dans diverses villes de Californie, créant des perturbations sur Internet. Le FBI a lancé un appel à témoins pour retrouver les auteurs.

Mais qui s’attaque aux câbles en fibre optique en Californie ? Le FBI américain enquête sur une série de dégradations volontaires ciblant ces infrastructures. Dans la nuit du 29 au 30 juin, trois câbles situés aux environs de la ville de Sacramento ont ainsi été pris pour cibles, entraînant des difficultés de connexion pour les particuliers et entreprises de la zone. Et c’est loin d’être une première : dans un appel à témoins, le service d’investigation répertorie 10 autres actes de vandalisme, dans les villes de Fremont, Walnut Creek, Alamo, Berkeley ou San Jose, toutes situées en Californie. Des faits qui s’étalent entre juillet 2014 et juin 2015. Le FBI presse toute personne ayant « remarqué des activités suspectes ou liées à une maintenance normale des télécommunications » de le contacter.

L’attaque de Sacramento a permis de couper trois câbles en fibre optique logées dans un fourreau souterrain. Ces liens appartenaient à Level 3 et Zayo. Le modus operandi montre que les responsables ont probablement bien préparé leurs actions : d’abord les endroits où ils interviennent sont situées en dehors des zones surveillées par des caméras, ensuite, couper des fibres optiques requiert un outillage adapté.

Les conséquences de ces sabotages peuvent se répercuter très loin du câble vandalisé, du fait même de la nature d’Internet. Selon le Wall Street Journal, une des dernières attaques – à Livermore, en Californie, une ville proche de San Francisco – a causé des perturbations jusqu’à Seattle, à 1 300 kilomètres, et Microsoft a noté un ralentissement de son Cloud Azure sur la zone ouest des Etats-Unis. Comme le montre la carte ci-dessus fournie par Telegeography, la Californie est aussi le point d’ancrage de nombreuses liaisons transpacifiques, des liens essentiels dans les échanges entre l’Asie et les Etats-Unis.