" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Athènes : attaque incendiaire d’un concessionnaire Porsche dans une banlieue huppée
Article mis en ligne le 31 juillet 2015
Imprimer

Un groupe anarchiste a revendiqué l’attaque incendiaire d’un concessionnaire automobile ‘Porsche’ situé à Glyfada, banlieue huppée d’Athènes. L’incendie, qui a causé de gros dégâts tant sur les véhicules que sur le bâtiment, s’est déroulé dans la nuit du 26 au 27 juillet 2015. Il a fallu une vingtaine de pompiers pour éteindre l’incendie. Voici quelques extraits du communiqué publié sur indymedia athènes :

“Dans la matinée de lundi 27 juillet, nous avons choisi d’attaquer le concessionnaire de voitures de luxe ‘Porsche’ de l’avenue Vouliagmeni dans la zone de Glyfada. Nous avons mis le feu à tous les véhicules garés dans la cour extérieure du concessionnaire et, à notre grande joie, des dommages importants ont été causés à l’intérieur du bâtiment grâce à l’explosion des réservoirs des voitures.

Glyfada est une zone éminemment bourgeoise, une zone stérile où la surveillance de la bourgeoisie privilégiée est synonyme de sécurité. Une zone résidentielle qui offre une “haute qualité de vie” où les bâtards qui nous exploitent étalent leur richesse, qui est bien sûr notre propre sang en tous points.

Nous devons clarifier que le choix de la cible n’était pas focalisé sur le fait que c’est une entreprise d’intérêt allemand. C’était en raison du luxe et de la “spécificité” de l’emplacement présent. C’est un symbole principal – un totem affichant la richesse et la prospérité dont jouissent les bourgeois. […]”

[Reformulé et traduit de l’anglais d’Insurrection news par Le chat noir émeutier, 2015/07/31]