" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Ferguson (Missouri) : un an après, tout ne monde n’oublie pas qui a assassiné Michael Brown
Article mis en ligne le 10 août 2015
Imprimer

L’hommage à Michael Brown dégénère à Ferguson, au moins un blessé

AFP, 10/08/15 09:43

Au moins un manifestant a été blessé tandis que des coups de feu ont été tirés à Ferguson (Etats-Unis) dans la soirée du dimanche 9 août, à l’issue d’une manifestation qui avait démarré dans le calme en hommage à Michael Brown, un Noir abattu par un policier blanc il y a un an dans cette ville du Missouri (centre).

Au moins un manifestant a été blessé tandis que des coups de feu ont été tirés à Ferguson (Etats-Unis) dans la soirée du dimanche 9 août, à l’issue d’une manifestation qui avait démarré dans le calme en hommage à Michael Brown, un Noir abattu par un policier blanc il y a un an dans cette ville du Missouri (centre). La police de St Louis a annoncé qu’un policier avait ouvert le feu après s’être trouvé sous "des tirs nourris" et des photos sur Twitter ont montré deux véhicules de police avec des impacts de balles.

Quelque 300 personnes en hommage au jeune Noir

Un journaliste de l’AFP a entendu une vingtaine de tirs et a vu un manifestant en sang allongé sur le sol. Des médias locaux ont rapporté qu’une personne avait été hospitalisée [blessée par balle par des tirs de flics en civil selon les médias ricains]. La manifestation, qui a rassemblé quelque 300 personnes en hommage au jeune Noir, s’était déroulée dans le calme dans la journée, mais une cinquantaine de casseurs a saccagé en soirée un magasin et s’est opposée aux forces de police antiémeute. Plus tôt dimanche, les manifestants, portant pour beaucoup des t-shirts à l’effigie du jeune homme mort à 18 ans, ont observé quatre minutes trente de silence pour symboliser les quatre heures et demie pendant lesquelles le corps de Michael Brown était resté dans la rue, face contre terre, avant d’être transporté à la morgue.