" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Cremona (Italie) : incendie solidaire d’un relais de téléphone mobile & dissociation antifa
Article mis en ligne le 29 août 2015
Imprimer

Les journaux locaux rapportent que la nuit du 19 au 20 août, un relais de téléphone mobile a été incendié en solidarité avec Emilio, un camarade grièvement blessé par des fascistes de Casapound (le 18 janvier dernier, NdT), puis frappé par la répression suite à cet affrontement. Sur le bitume devant le relais, le tag suivant a été laissé : "Vendetta pour Emilio".

Les militants du CSA (centre social occupé) Dordoni ont immédiatement pris leurs distances de l’attaque, en déclarant : "Nous apprenons par les journaux locaux que près du relais de téléphones mobiles incendié via Castelverde est apparu le tag "Vendetta pour Emilio". Nous ne sommes pas flics, nous ne pointons pas du doigt et nous ne tirons pas de conclusions rapides. Répétons, s’il en était encore besoin, que l’Antifascisme est une question très sérieuse qui mérite d’être affrontée sans atermoiements. L’incendie d’un relais de téléphones ne nous semble pas aller dans cette direction".

Au petit matin du 20 juin, c’est la voiture de Gianluca Galli, responsable de Casapound pour la ville de Cremona, qui avait été incendiée et complètement détruite.

Traduit de l’italien de informa-azione, Gio, 27/08/2015 – 20:22