" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Russie : le compagnon Ilya Romanov condamné à 10 ans de prison
Article mis en ligne le 15 novembre 2015
Imprimer

[Sur Ilya Romanov, on pourra relire :
- Russie : Liberté pour l’anarchiste Ilya Romanov, 25 novembre 2013
- Nijni Novgorod (Russie) : actualisation sur Ilya Romanov, 1er mai 2014
- Quelques détails sur le procès contre Ilya Romanov, 26 juin 2015]


L’anarchiste Ilya Romanov, arrêté au petit matin du 26 octobre 2013 dans la ville de Nizhny Novgorod après l’explosion prématurée d’un engin artisanal qui a lui a coûté l’amputation de son poing gauche, a été récemment condamné à 10 ans de prison.

Le procès qui avait commencé le 16 juin 2015 devant le tribunal local de Nizhny Novgorod, s’est poursuivi devant les juges du Tribunal Militaire envoyés par Moscou, parce que la cible de cette attaque manquée attribuée au compagnon était un bureau militaire. Le 6 août, après une vingtaine de sessions, la décision est tombée : 10 ans de travaux forcés et 110 00 roubles (1600 euros) d’amende.

Les juges, tout en refusant les conclusions d’experts nommés par la défense, ont en revanche complètement accepté les témoignages intimidés -par les flics- de témoins/balances, et les conclusions des experts du Procureur.

Ilya, qui a eu 48 ans en juillet dernier, a été reconnu coupable de toutes les charges ("préparation d’attaque terroriste", "inclinaison au terrorisme" et "construction, possession et transport de matières explosives"). On peut remarquer que l’accusation qui a sérieusement aggravé son cas, c’est-à-dire " inclinaison à mener des attaques terroristes"" est uniquement basée sur une interview. Après sa libération de 10 ans de prison en décembre 2012 en Ukraine, Ilya avait passé quelques jours chez des amis à Donetsk pour faire un break.

C’est là qu’il a rencontré les camarades locaux de la Confédération Révolutionnaire d’Anarcho-Syndicalistes, qui ont retapé et publié la discussion avec Ilya. Il semble que les propos du compagnon aient quasiment plus mis en colère les autorités que l’explosion qui lui a coûté un an plus tard son bras et sa liberté...

[Traduit de l’anglais de Actfor freedom, November 15, 2015]