" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

L’Argentière-la-Bessée (Hautes-Alpes) : nouveau sabotage contre le chantier de la ligne THT (mis à jour)
Article mis en ligne le 9 décembre 2015
Imprimer

Sous couvert de rénovation d’anciennes lignes HT, le Réseau de Transport d’Électricité (RTE), filiale d’EDF, a en vue de construire deux nouvelles lignes THT entre Gap et Briançon en Hautes-Alpes, de 225 000 volts chacune, avec possibilité d’augmentation jusqu’à 400 000 volts, soit 330 pylônes en pleine montagne. Sur cette lutte en cours contre la THT traversant la Haute Durance, soit contre ce projet d’interconnexion reliant le réseau électrique français au reste du réseau européen, on pourra relire : Les masques tombent, pétons un câble. A bas la THT ! (9 octobre 2015)


Châteauroux : des opposants au chantier THT bloquent un convoi exceptionnel de RTE

lemedia05, déc 9 2015

30 à 40 opposants au chantier de lignes à très haute tension Haute-Durance ont bloqué la RN 94, ce mercredi matin à Châteauroux-les-Alpes. Leur action visait à empêcher le passage d’un convoi exceptionnel transportant des pièces destinées au chantier de rénovation électrique de RTE. Un important dispositif de gendarmerie a été déployé au carrefour de Châteauroux-les-Alpes, où la circulation a été bloquée pendant environ deux heures.

« Ces dernières semaines, un petit groupe d’opposants au projet de rénovation du réseau électrique de la Haute-Durance ont multiplié les provocations et les actions irresponsables : dégradations sur des véhicules d’entreprises locales, incendies volontaires, blocages de voies, insultes contre les personnes travaillant sur les chantiers et provocations des forces de l’ordre, jusqu’au blocage de la RN94 à Châteauroux-les-Alpes », dénonce RTE (Réseau de transport d’électricité) dans un communiqué. « Ces différentes actions, menées en toute illégalité, démontrent le peu de respect de ces quelques opposants pour celles et ceux qui vivent et travaillent en Haute-Durance. »


RTE : des dégradations sur les chantiers

Le Dauphine libéré, 08/12/2015 à 06:09 (extrait)

...Depuis plusieurs mois, RTE (réseau de transport d’électricité) lance différents chantiers pour faire avancer son projet de lignes à haute et très haute tension dans la haute Durance. Et depuis plusieurs mois, des “anti-THT” font entendre leurs voix lors de manifestations sur les sites...

Le CAUE condamne les actes de vandalisme

De son côté, le CAUE (conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement), dans un communiqué, a mis en avant que Stéphane Scarafagio, président de la fédération du BTP, a tenu à rappeler que depuis des semaines, ce sont nos petites PME locales qui voient leurs engins détruits par des actes de vandalisme nocturnes, rendus inutilisables par des sabotages”.

Au cours du week-end, l’entreprise de travaux publics Allamanno a subi une dégradation de l’un de ses véhicules. Il s’agit d’un camion de chantier servant à transporter de la terre. Selon le responsable de l’entreprise, un des chauffeurs a constaté les faits (vitres cassées, pneus crevés) en venant travailler hier matin sur ce chantier RTE. Une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités.


De nouvelles dégradations ont été constatées, ce lundi matin, sur un engin engagé sur le chantier de ligne à très haute tension (THT) à L’Argentière-la-Bessée. D’autres actes de ce type ont déjà été commis dans le secteur de Saint-Apollinaire et de Puy-Saint-Eusèbe , sur des engins et sur les fondations d’un futur pylône.

L’e-mediaO5, déc 7 2015 (extrait)