" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Panama : un mort dans des affrontements entre grévistes et policiers
Article mis en ligne le 11 juillet 2010
Imprimer

Panama : un mort dans des affrontements entre grévistes et policiers

AFP - ‎11 juil. 2010‎

PANAMA - De nouvelles violences entre policiers et ouvriers agricoles des bananeraies au Panama ont fait un mort samedi, sur fond de protestation contre une nouvelle législation allégeant les obligations des entreprises envers leurs employés.

Le principal syndicat du pays a appelé à une grève générale mardi.

La victime a été tuée lors d’échanges de projectiles et de gaz lacrymogène entre manifestants et policiers à Changuinola, dans la province Atlantique de ce pays d’Amérique centrale, ont indiqué les autorités.

"Jusqu’à présent, nous avons deux morts", a déclaré à l’AFP Alfredo Prieto, le Secrétaire à la communication du gouvernement, confirmant que la victime avait été tuée par du plomb de chasse et était morte à l’hôpital.

Jeudi, quatre policiers avaient été "pris en otages" par des ouvriers agricoles de grandes bananeraies, lors d’affrontements qui avaient fait un mort et une centaine de blessés.

Deux autres policiers avaient été blessés par balles au cours des heurts, selon le gouvernement.

Les ouvriers de la Bocas Fruit Company , en grève depuis six jours à Changuinola, une région frontalière du Costa Rica, protestent contre une nouvelle législation qui permet notamment aux entreprises de remplacer les travailleurs grévistes.

Vendredi, le président Ricardo Martinelli a annoncé qu’il renonçait à se rendre en Afrique du sud où il avait prévu d’assister à la finale du Mondial de football.