" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Belfort : sabotage trankillou des voitures en libre-service Optymo
Article mis en ligne le 29 février 2016
Imprimer

Des voitures Optymo prises pour cible à Belfort : 52 pneus crevés en un week-end

France Bleu Belfort-Montbéliard lundi 29 février 2016 à 18:36

Qui en veut aux voitures Optymo, à Belfort ? Le SMTC se pose la question après un week-end noir. Treize véhicules ont été dégradés : 52 pneus crevés. Une plainte a été déposée.

Les voitures en libre-service d’Optymo ont été prises pour cible depuis samedi à Belfort. Treize véhicules ont été dégradés : 52 pneus ont été crevés ! Cela s’est passé principalement dans 2 quartiers de la ville : la Pépinière et le quartier du Mont.

Du jamais vu pour le réseau de bus

Douze voitures vandalisées dans la nuit de samedi 27 au dimanche 28 février et une la nuit d’après. C’est une première pour le réseau de bus de l’agglomération belfortaine, qui gère aussi les vélos et les autos en libre service. Le SMTC avoue n’avoir jamais connu un phénomène de cette ampleur, en revanche pas de doute pour le syndicat ; "c’est clairement Optymo qui était visé, les autres véhicules garés aux alentours n’ont rien eu."

Une plainte déposée

Les premiers pénalisés, dés ce lundi matin, c’étaient les clients Optymo. Les voitures ont été réparées dans la journée, mais le SMTC se réserve la possibilité d’attendre un peu avant de les remettre en service. Une plainte a été déposée au commissariat de Belfort. Les dégâts sont estimés à 20.000 euros. Le service d’auto en libre service a été lancé il y a 2 ans et prend de plus en plus d’ampleur.