" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Drummondville (Québec) : localiser puis trancher les veines du capital
Article mis en ligne le 20 mars 2016
Imprimer

Drummondville : Privés de télé, d’Internet et de téléphonie par un acte de vandalisme

La Tribune, 18 mars 2016 à 12h50

Des milliers d’abonnés de Cogeco de la région de Drummondville ont été privés de télévision, d’Internet et de téléphonie pendant plusieurs heures, vendredi, à cause d’un acte de vandalisme perpétré à proximité de l’autoroute 55.

La fibre optique se rendant vers le Centre-du-Québec a été sectionnée délibérément par un malfaiteur. Cogeco a rapidement porté plainte à la Sûreté du Québec afin que l’on mette la main sur le contrevenant.

Les équipes techniques ont commencé les travaux de remplacement de la fibre dans le conduit passant sous l’autoroute 55 en matinée afin de rétablir le service à courte échéance. On prévoyait que bon nombre des abonnés de l’entreprise puisse retrouver leurs services en cours de journée.