" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Rennes : blocages de la rocade puis du métro automatique à grands coups de chaises [mis à jour]
Article mis en ligne le 29 mars 2016
Imprimer

Loi Travail : Après la rocade, les étudiants s’attaquent au métro de Rennes

20Minutes, 29.03.2016 à 11:54

A deux jours de la grande journée de manifestation contre la loi Travail de Myriam El Khomri, les étudiants rennais ont décidé de passer à l’action. Vers 10h30 ce matin, une centaine d’entre eux a bloqué la rocade de Rennes, pendant une petite heure. La circulation a été coupée dans les deux sens à hauteur de la porte de Villejean, qui mène notamment à l’université Rennes 2. Elle a repris normalement vers 11h15.

Selon plusieurs témoins, des manifestants auraient également balancé des chaises sur les rails du métro, occasionnant un long arrêt du trafic peu après 11h30. Selon le Star, l’arrêt serait estimé à plus de 45 minutes. Des bus relais ont été mis en place.


Rennes : Le trafic du métro a repris après plusieurs heures d’arrêt

20Minutes, 29.03.2016 à 17:12

C’est un incident rarissime. Peut-être même inédit depuis l’inauguration du métro en 2002. Depuis 11h30 environ, le trafic de la ligne A a été entièrement paralysé à Rennes, après des dégradations commises sur les rails. Des étudiants qui manifestaient contre la loi Travail de Myriam El Khomri ont balancé des chaises sur les voies entre les stations Villejean et Pontchaillou. Le trafic a dû être arrêté plusieurs heures et n’a finalement repris que vers 14h, le temps de dégager les voies.

A première vue, les chaises balancées par des manifestants ont pu endommager le « tapis », matériel assurant la transmission d’informations entre les rames de métro et le PC sécurité. Entièrement automatisé, le système est à l’arrêt et des techniciens sont sur place pour évaluer les dégâts. Une rame a également percuté le mobilier. Les voyageurs ont pu être évacués.

Des lignes de bus ont été mises en place en substitution. De nombreux agents ont également été déployés pour informer les voyageurs.

Sur les réseaux sociaux, l’action des étudiants, qui avaient auparavant bloqué la circulation sur la rocade, a été très critiquée.


Extrait du communiqué adopté mercredi 30 mars à l’assemblée générale qui se tenait à l’université Rennes 2 :

« […] Pendant que certains vont actionner les alarmes du métro pour qu’ils s’arrêtent de fonctionner, d’autres vont chercher des chaises pour les mettre sur les rails.

Les alarmes sont actionnées, une agente d’entretien appelle le PC pour prévenir du blocage, les chaises sont jetées sur la voie alors que les métros ne circulent plus, mais… tout d’un coup un bruit métallique se fait entendre. Il semblerait que la STAR (service des transports en commun de l’agglomération rennaise) n’ait pris au sérieux ni les alarmes tirées, ni l’appel de la femme de ménage, ni la présence des chaises sur les rails, et qu’elle ait remis en marche le métro. »