" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Calais : à l’assaut de la frontière, barrages sur la rocade et caillassage de flics
Article mis en ligne le 30 mars 2016
Imprimer

Calais : pour arrêter les camions, des migrants installent plusieurs barrages sur la rocade portuaire

F3Nord, 30/03/2016 | 19:45

La rocade portuaire a été prise d’assaut par plusieurs groupes de migrants ce mercredi, selon des sources policières. 250 à 300 migrants ont construit plusieurs barrages pour s’introduire dans des camions. Trois policiers ont été blessés en tentant de les disperser.

Plusieurs groupes de migrants ont construit des barrages à l’aide de pneus et de troncs d’arbres sur la rocade portuaire de Calais ce mercredi, selon une source policière. Ils tentaient d’arrêter des camions pour s’y introduire. Ils étaient entre 250 et 300.

Tensions

Les événements se sont produits à proximité de la zone Marcel Doret, selon cette même source et des policiers ont été caillassés quand ils sont intervenus à proximité de la « Jungle ».

Pour disperser les migrants, 500 grenades lacrymogènes ont été lancées. Trois policiers ont été blessés.