" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Lyon : le temps de fonte d’une "Bluely" en autopartage
Article mis en ligne le 7 juin 2016
Imprimer

Une voiture électrique part en fumée à proximité de l’école Jean Couty (Lyon 6e), les enfants évacués

F3 Rhône-Alpes, 06 juin 2016 à 17:0

L’incendie d’une voiture électrique Bluely, service d’auto-partage 100% électrique, a eu lieu ce matin dans le 6e arrondissement de Lyon. La voiture de location en libre-service a pris feu vers 5h du matin. Les enfants de l’école voisine Jean Couty ont été évacués.

Cinq heures après l’incendie, la carcasse de la voiture électrique fumait encore malgré un arrosage massif des pompiers. En raison de la présence de batteries au lithium dans la voiture et de fumées toxiques se se dégagent, les 80 enfants de l’école Jean Couty ont été évacués afin d’éviter tout risque d’intoxication. Les pompiers parlent "d’un risque de toxicité à proximité du véhicule".

De plus jeunes enfants, d’une crèche voisine, ont également été évacués. Au total, 160 enfants ont été rassemblés dans les locaux de la mairie du 6e arrondissement. Les parents ont été appelés pour venir chercher leurs enfants, pour ceux qui en avaient la possibilité.

Par ailleurs, près de 250 enfants de l’école Louis Pradel, située dans le même quartier, ont été confinés dans les locaux de l’établissement. Non loin de là, une autre voiture de la même société d’auto-partage a été incendiée peu de temps auparavant. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur l’incendie de ces deux véhicules électriques.