" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Buchelay (Yvelines) : couper les artères de l’aliénation
Article mis en ligne le 23 juin 2016
Imprimer

Buchelay. Coupure technologique pour 7 000 foyers

La gazette en Yvelines, 23 juin 2016

Dimanche, des milliers d’habitants du Mantois ont eu l’amère surprise de découvrir l’absence de connexion internet. Dans la nuit, des câbles de fibre optique avaient été sectionnés délibérément.

Les habitants du Mantois ont été privés d’internet dimanche matin, parfois même de téléphonie et de télévision. Un acte de malveillance a provoqué une paralysie technologique chez environ 7 000 foyers. Buchelay, Magnanville, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville et Rosny-sur-Seine sont quelques-unes des communes impactées.

Selon Europe 1, l’alerte aurait été donnée vers 1 h 30 par l’opérateur Orange après avoir décelé « une anomalie sur les réseaux ». Dans la nuit, des câbles de fibre optique et de cuivre ont été sectionnés au niveau du Nœud de raccordement optique (NRO), situé sur la commune de Buchelay.

Selon une information parue par nos confrères du Parisien, l’opérateur Orange, responsable de la gestion du NRO en question, a déployé des équipes techniques qui ont œuvré pour permettre le rétablissement internet à l’intérieur des foyers mantais. La connexion a été rétablie le soir même, vers 18 heures. Le commissariat de Mantes-la-Jolie est actuellement en charge de l’enquête afin d’identifier les auteurs de cet acte ainsi que leurs motivations.


6 800 foyers privés d’Internet après un acte de vandalisme

Le Parisien, 20 juin 2016, 7h52

Une gigantesque panne d’Internet, c’est la mésaventure qu’ont connue 6 800 foyers du Mantois à la suite d’un acte de vandalisme survenu samedi en fin de soirée à Buchelay.

Pour des raisons encore indéterminées, des individus ont sectionné les câbles de fibre optique et de cuivre du noeud de raccordement optique (NRO) de Buchelay. Un équipement qui permet de fournir le réseau Internet et téléphonique à dix communes des environs. Un acte de malveillance qui a privé d’Internet — et parfois de téléphone et de télévision — les usagers de Buchelay, Magnanville, Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville, Vétheuil, Rosny-sur-Seine, Bréval, Longnes, Fontenay-Mauvoisin et Villette. La connexion a été rétablie hier soir vers 18 heures après que les équipes techniques d’Orange, l’opérateur qui gère ce NRO, ont travaillé d’arrache-pied dès samedi pour raccorder l’équipement au réseau. « Le dimanche, beaucoup d’habitants aiment surfer sur Internet. La mairie étant fermée, j’ai reçu de nombreux appels d’habitants mécontents. Nous avons travaillé en collaboration avec Orange tout au long de la journée pour rétablir la situation », confie Paul Martinez, le maire (UDI) de Buchelay.

Orange a aussitôt porté plainte et une enquête a été ouverte par les policiers du commissariat de Mantes-la-Jolie.