" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Toulouse (Haute-Garonne) : la solidarité fait échouer le contrôle policier
Article mis en ligne le 3 août 2016
Imprimer

Toulouse. Les policiers violemment pris à partie à Bellefontaine

Dépêche du Midi, 03/08/2016 à 09:49

Des policiers qui assuraient la sécurisation d’une intervention des pompiers ont été caillassés mardi vers 18h45 passage Paul-Gaugin, dans le quartier "sensible" de Bellefontaine classé en zone de sécurité prioritaire, à Toulouse.

Les incidents ont éclaté après l’interpellation d’un individu qui, au guidon d’une moto de cross, sans casque, s’amusait à passer à une vitesse non adaptée à la situation. Les policiers ont voulu le contrôler mais l’individu a pris la fuite, percutant au passage une fonctionnaire de police qui a été sérieusement blessée à une main.

Le motard a chuté et a tenté de s’échapper en courant mais il a été interpellé, menotté et placé dans une voiture de police. Ce garçon a alors reçu le soutien d’une trentaine d’individus selon le syndicat Unité SGP-FO qui dénonce ces nouveaux incidents ce matin dans un communiqué. Le syndicat Alliance réclame de son côté "un signal fort de la justice" contre des délinquants qui blessent les policiers.

Lors du caillassage, le suspect a profité des affrontements pour échapper aux policiers, menottes aux poignets... Il aurait été récupéré par un individu sur un scooter. Pour l’instant, il court encore.

Les policiers ont employé des lacrymogènes et des tirs de flash-ball pour repousser le groupe d’assaillants.