" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Aurillac (Cantal) : "Chez Marine on pisse partout"
Article mis en ligne le 18 août 2016
Imprimer

Aurillac : la permanence du Front national saccagée

BFMTV, 18/08/2016 à 12h00

Pour la cinquième fois depuis octobre 2015, les locaux du FN à Aurillac, dans le Cantal, ont subi des dégradations. Une plainte va être déposée.

La permanence du Front national à Aurillac, dans le Cantal, a été saccagée dans la nuit de mercredi à jeudi, a appris BFMTV. Les policiers ont été appelés sur les lieux, place des Droits de l’Homme, vers 3h30 et n’ont pu que constater que des containers avaient été vidés devant les locaux. Des vitres ont été brisées et du mobilier détruit.

"La vitrine de la façade a été complètement brisée, les affiches et les tracts à l’intérieur ont été détruits, des chaises ont été volées, détaille Gilles Lacroix, le secrétaire départemental du FN. Ils ont également uriné dans les locaux." Des tags ont été inscrits comme "Chez marine on pisse partout", "Ici c’est la pissotière du théâtre", "Facho" ou "Raciste". Selon lui, les dégâts se chiffrent à plus de 5.000 euros.

Cinquième dégradation

Une enquête a été ouverte et a été confiée au commissariat local. La police scientifique est venue jeudi matin procéder à des relevés d’empreintes. Le secrétaire du Front National du Cantal a indiqué qu’il allait déposer plainte après ces dégradations. D’autant qu’il s’agit de la cinquième fois depuis octobre 2015.

Le 13 juin dernier, la permanence du parti à la flamme avait déjà connu des dégradations. Des croix gammées avaient notamment été dessinées à la peinture. Lors des élections régionales, en décembre dernier, la vitrine avait déjà été brisée. Une autre fois, des oeufs avaient été lancés contre la façade.


La permanence du Front national saccagée à Aurillac

France Info, jeudi 18 août 2016 12:59

Les locaux de la permanence locale du Front national ont été saccagés dans la nuit de mercredi à jeudi à Aurillac, dans le Cantal selon France Bleu Auvergne. C’est la cinquième que cela arrive en dix mois.

Des vitres ont été brisées, des murs tagués et le sol souillé d’excréments et d’urine. Les affiches du parti d’extrême droite ont été déchirées.

Un témoin a affirmé avoir vu un groupe d’une vingtaine de personnes s’en prendre à la permanence vers 3 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le secrétaire départemental FN du Cantal, Gille Lacroix, estime que ce nouvel acte de vandalisme est lié au déroulement, en ce moment, du Festival de rue d’Aurillac.

Une enquête est en cours.