" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Toulouse (Haute-Garonne) : la permanence du PS à coups de masse
Article mis en ligne le 30 août 2016
Imprimer

Toulouse : la permanence d’un député PS vandalisée

AFP, lun 29/08/2016 à 13:26

La permanence du député PS de Haute-Garonne, Christophe Borgel, a été vandalisée à Toulouse, "probablement à coups de masse répétés" , a indiqué lundi à l’AFP l’intéressé, qui va porter plainte pour "dégradations".

Ces dégradations interviennent alors que le Premier ministre et plusieurs autres ministres socialistes doivent tenir lundi soir à Colomiers, près de Toulouse, un meeting de rentrée, après l’annulation de l’université d’été du parti à Nantes.

Selon des photos publiées sur Twitter par le député, des coups ont été portés sur deux vitrines extérieures de sa permanence située dans le sud de Toulouse, des actes que l’élu a qualifiés de "honteux, nuls, désespérants, lâches".

Les faits ont été constatés lundi matin par une de ses collaboratrices, a-t-il précisé au téléphone.

Le député a souligné que les auteurs étaient inconnus à ce jour, mais il a évoqué un "climat de violence" avec les "entrées en campagne des uns et des autres, les mots employés, l’outrance des propos sur tous les sujets".

"Quels que soient les auteurs, ça ne fait avancer aucune cause", a-t-il conclu.

Mi-mai, la permanence de M. Borgel, secrétaire national du PS aux Élections, avait été murée par des opposants à la loi travail. A l’époque, M. Borgel n’avait pas porté plainte car les locaux n’avaient pas été dégradés, a-t-il précisé.


Colomiers : que d’la frappe !

IAATA, 29 août 2016

Dans la nuit du 28 au 29 août, nous avons attaqué à coups de marteau et de peinture la permanence du parlementaire Christophe Borgel, la banque populaire de Jolimont et le pôle emploi de Purpan.
Manuel Valls et ses allié.e.s ne sont pas les bienvenu.e.s ni à Nantes ni à Colomiers.

Contre la loi, le travail et l’état d’urgence, devenons un mouvement de masses.