" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Magdebourg (Allemagne) : 18 véhicules de la police fédérale et de la Deutsche Bahn partent en fumée
Article mis en ligne le 12 septembre 2016
Imprimer

Quasiment l’ensemble du parc automobile de la police fédérale a été détruit par le feu à Magdebourg.” (D’après un article de la presse régionale)

Dans la nuit de mercredi à jeudi 8 septembre, nous avons mis le feu au parc automobile de la police fédérale à Magdebourg.

Sept véhicules de police stationnés à la gare centrale de Magdebourg sont partis en fumée, de même que onze véhicules de la ‘Deutsche Bahn’. La presse écrit que les dégâts sont estimés à 750.000 euros.

La police de Magdebourg est occupée à présent aux travaux de déblaiement, aux prélèvements de traces éventuelles par la police criminelle et à jacter sur la violence de l’ultra-gauche. Ainsi, les derniers préparatifs pour la grande fête restent en suspens. Vous avez dit “fête” ?

Le vendredi 9 septembre, sous la devise “Tatort Sternstraße 12. Partyarrest- eine lange Nacht auf dem Revier” [que l’on peut traduire par “Arrestation festive ‘Sternstraße 12’ scène de crime – Une longue nuit dans le quartier”], les flics s’entraineront à de nouvelles formes de mise en scène publique et de tentatives de recrutement.

Le bâtiment des services de police élu le plus mauvais de toute l’Allemagne par le syndicat de police devient, en l’espace d’une journée, une cave destinée à faire la fête avant sa rénovation.

Des suppositions selon lesquelles il y aurait un fort taux de maladie chez les flics de Magdebourg est lié au fait que le bâtiment est encore infecté d’amiante et de moisissures. On souhaite que les convives s’amuseront bien en respirant l’air de ce trou à rats ! Concert, DJs, Lasershow, “où pourrait-on le mieux venir discuter avec des jeunes qu’à une fête ?”

Le Land Saxe-Anhalt rencontre des problèmes en matière de recrutement de nouveaux flics. L’année prochaine, jusqu’à 700 nouveaux flics doivent être embauchés au lieu des 350 actuels. Le ministre de l’intérieur et le syndicat de police se sont accordés sur le fait qu’il manque des “candidats convenables”.

Pendant que dans d’autres parties du bâtiment le “fonctionnement quotidien” continue, dans d’autres ça fait la fête. Dans une atmosphère de fête détendue, des flyers pour la possibilité d’avoir une formation dans la police sont distribués. Pour les enfants, il y a un “Sherlock-Tour”, à travers les prélèvements de traces et d’indices. Pour les plus âgés, c’est en GAV. Ca comprend des scènes reconstituées et des explications de ce qui est nécessaire, “lorsque la personne refuse”.

L’événement est organisé en étroite collaboration avec l’association “Kulturanker”, qui organise (bénévolement) la soirée festive.

Pendant que tous réclament plus de flics, nous avons commencé par leur élimination.

Au lieu d’une “longue nuit de quartier”, il y a eu une fête de mousse.

La soirée festive de la ‘Sternstraße’ n’est qu’une raison parmi tant d’autres.

Faire de la pub pour les flics… ça veut dire faire de la pub pour plus de surveillance, de contrôle et d’oppression. Plus de fichage raciste, de violences policières, d’expulsions. Plus d’incarcérations. Plus de prisonniers maltraîtés. Plus de morts en cellule.

Un flic n’est pas un ami. Jamais.

*********

Pourquoi la ‘Deutsche Bahn’ ?

Nous nous souvenons de 2014, lorsque la DB a mis à disposition des nazis des trains supplémentaires pour les conduire directement de la gare centrale au parc industriel ‘SKET’.

Nous nous souvenons des transports du train ‘CASTOR’, lorsque la DB a mis ses voies ferrées à disposition de l’industrie nucléaire.

Nous nous souvenons des transports pour la Bundeswehr [l’armée allemande], du poste militaire jusqu’aux véhicules blindée.

Nous nous souvenons de la propagande hostile envers les syndicats contre la grève des cheminots de l’année dernière.

Des groupes autonomes

[Traduit par Lechatnoiremeutier de l’allemand de linksunten indymedia, 9. September 2016]


fichiers joints

  • Ceux de la Deutsche Bahn
  • La police fédérale
  • La police fédérale

Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "liens_allemagne".

Le titre du bloc sera celui de l'article.