" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Les Sables-d’Olonne (Vendée) : sabotage des voitures de la police municipale et de la mairie
Article mis en ligne le 23 septembre 2016
Imprimer

Aux Sables, deux voitures dégradées et deux feux de poubelles

Ouest France, 23/09/2016 à 18:41

Deux jeunes hommes ont été interpellés, ce matin, vers 4 h 45. La nuit dernière, ils auraient mis le feu à deux poubelles. L’une en acier, à l’angle des rues Bisson et de la Patrie, dans le centre-ville. La seconde, un container en béton, est située place Navarin, sur le remblai.

Ils sont aussi les auteurs présumés de dégradations commises, dans la nuit, sur un véhicule de la police municipale et un autre de la Ville, portant le sigle des Sables-d’Olonne. Les deux voitures étaient stationnées au premier niveau du parking couvert de l’hôtel de ville, géré par Indigo. Un pare-brise a été cassé et sept pneus crevés.

Les deux jeunes hommes ont été placés en garde à vue puis libérés avec une convocation à comparaître le 1er décembre devant le tribunal. La Ville a déposé plainte.