" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

La Mothe-Saint-Héray (Deux-Sèvres) : sacrée Jeanne-d’Arc...
Article mis en ligne le 5 octobre 2016
Imprimer

La Mothe-Saint-Héray. Multiples dégradations au sein de l’église

La nouvelle république, 05/10/2016 05:27

Des actes de vandalisme ont été constatés à l’église Saint-Héray, à La Mothe-Saint-Héray, en fin d’après-midi, le jeudi 29 septembre dernier : une statue de Jeanne-d’Arc et une pietà ont été dégradées, ainsi qu’un crucifix, un chapelet, des livres de prières… Aucune effraction n’a été constatée sur l’édifice religieux, propriété de la commune, a confirmé le maire, Alain Delage. L’abbé Thierry Delumeau, curé de la paroisse Saint-Léger en Saint-Maixentais, a déposé plainte le lendemain auprès des gendarmes de la communauté de brigades (COB) de Saint-Maixent-l’École : ces derniers ont ouvert une enquête afin d’identifier le ou les auteurs, qui se seraient cachés dans l’église afin de s’y faire enfermer. Avant de sévir puis de prendre la fuite.