" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Dresde (Allemagne) : les voitures de police crament la veille de la fête nationale
Article mis en ligne le 3 octobre 2016
Imprimer

Dans la nuit de samedi à dimanche 2 octobre 2016 à Dresde (Saxe), trois véhicules de police ont été incendiés. Vers une heure du matin, des flammes ont rapidement embrasé plusieurs véhicules de patrouille qui étaient garés sur un parking devant un hôtel dans le secteur nord de la ville.

Vers 2h30 du matin, des habitants de la Friedensstraße (situé à plus de 2,5 km du lieu de l’incendie) ont immédiatement alerté les flics lorsqu’ils ont aperçu plusieurs personnes en train de taguer les murs du long de la rue. Parmi les tags, on pouvait lire “Tout Dresde déteste la police”.

A cause du signalement par une balance, un jeune âgé d’une vingtaine d’années a été arrêté par les flics. Les flics tentent évidemment de lui mettre sur le dos l’incendie des trois véhicules de police un peu plus tôt dans la nuit.

Par ailleurs, les flics n’excluent pas que ces attaques contre la police soient lien avec le déroulement des festivités nationales – “le jour de l’unité allemande¹” – qui se tiennent à Dresde pendant le week-end (et ce jusqu’au lundi 3 octobre). Durant ces festivités patriotiques, plus de 2600 flics sont déployés sur l’ensemble de la ville. Ils assurent également la sécurité lors de la venue de la chancelière allemande et du président fédéral prévue lundi.

¹NdT. La célébration officielle du “jour de l’Unité allemande” (qui est décrété comme journée de fête nationale en Allemagne) a lieu chaque année le 3 octobre depuis 1990 dans la capitale du Land qui assure la présidence du Bundesrat (c’est le conseil fédéral, dont les membres sont nommés par les gouvernements des 16 Länder). Cette année, c’est donc dans la capitale de la Saxe que se déroulent leurs festivités.

[Traduit par Lechtnoiremeutier de la presse allemande, 2. Oktober 2016]