" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Saint-Nicolas-de-Redon (Loire-Atlantique) : feu aux voitures du conseil général
Article mis en ligne le 12 octobre 2016
Imprimer

Un incendie détruit deux voitures du Conseil départemental

Ouest France 08/10/2016 à 19:06

Deux véhicules du Conseil départemental de Loire-Atlantique sont partis en fumée, dans la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Nicolas-de-Redon. Un troisième, appartenant à un particulier, a également été incendié un peu plus tôt, à Guéméné-Penfao.

Deux incendies ont détruit trois véhicules, dans la nuit de vendredi à samedi, à Guémené-Penfao et Saint-Nicolas-de-Redon, deux communes distantes d’une vingtaine de kilomètres.

La première voiture, une Citroën AX, a été incendiée vers 3 h 20, comme le rapportent les gendarmes ce samedi. Trente minutes plus tard, à 3 h 50, c’est rue d’Ahaut, à Saint-Nicolas-de-Redon, que deux autres véhicules ont été détruits par les flammes.

Le feu, qui s’est d’abord déclaré dans une Clio appartenant au Conseil départemental, s’est ensuite propagé à un autre véhicule, également propriété de la collectivité territoriale. Tous deux ont été totalement détruits.

L’enquête devra déterminer l’origine de ces sinistres. Pour l’heure, aucun lien n’était établi entre ces deux incendies.