" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Toulouse : retour au réel, sabotage incendiaire d’internet
Article mis en ligne le 25 octobre 2016
Imprimer

Incendie volontaire : 800 foyers privés d’Internet et de téléphone à Toulouse

Côté Toulouse, 25/10/2016 à 08:34

Dans la nuit de dimanche 23 à lundi 24 octobre, un incendie criminel a ravagé un local technique d’Orange à Toulouse, privant d’internet et de téléphone 800 foyers.

800 clients d’Orange des quartiers de Soupetard et Bonnefoy, à Toulouse, vont devoir prendre leur mal en patience. Dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 octobre, ils se sont retrouvés privés de téléphone et d’internet. En cause, un incendie, qui serait d’origine criminelle selon l’opérateur, d’un local technique d’Orange.

« Les dégâts étant considérables, les experts d’Orange doivent entièrement reconstruire le réseau », précise un communiqué de l’opérateur, qui souligne que le réseau mobile n’est pas affecté.

Orange porte plainte

Le retour à la normale n’est pas prévu avant le jeudi 27 octobre, dans la soirée. L’acte de malveillance étant avéré, une enquête de police a été ouverte et Orange a porté plainte.