" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Nevers (Nièvre) : beau comme une salle de vie scolaire et une salle des profs en flammes
Article mis en ligne le 14 novembre 2016
Imprimer

Nièvre : un incendie volontaire a fait d’importants dégâts au lycée Jean-Rostand à Nevers

France3 Bourgogne, 12/11/2016 à 20:48 (extrait)

Un incendie s’est déclaré au lycée Jean-Rostand à Nevers dans la soirée du vendredi 11 au samedi 12 novembre 2016. Deux pompiers ont été blessés et le feu a causé de gros dégâts. Les enquêteurs s’orientent vers la piste de l’incendie volontaire. Les cours n’auront pas lieu lundi 14 novembre.

Il était environ 20h 30 quand un passant a alerté les secours. Les pompiers sont arrivés en force sur les lieux. L’intervention s’est terminée vers minuit.

On déplore des dégâts importants dûs notamment aux fumées qui sont montées jusqu’au deuxième étage. L’atelier mode (qui se situe au premier étage) fait partie des salles touchées par la suie.

Ce sont surtout deux salles du rez-de-chaussée qui ont été endommagées : la salle de vie scolaire ainsi qu’une salle de classe, ont déclaré les pompiers.

La pièce qui abritait le service "vie scolaire" a subi d’importants dégâts. Les enquêteurs s’orientent vers la piste de l’acte malveillant, car c’est dans cette salle que sont consignés divers actes administratifs comme les bulletins de retard, les comportements scolaires, etc.

L’enquête s’annonce longue

Une enquête devra déterminer notamment pourquoi l’alarme incendie ne s’est pas déclenchée.

Deux pompiers ont été blessés lors de l’intervention car des radiateurs ont explosé sous l’effet de la chaleur.

Une réunion a eu lieu vers 10h30 ce samedi pour faire le point sur la situation de l’établissement qui se trouve au sein de la cité scolaire du Banlay. Les services de l’Education nationale et de la Région se sont réunis pour étudier les modalités de reprise des cours.


L’incendie du lycée Jean-Rostand est d’origine criminelle, pas de cours lundi

Le journal du centre, 12/11/2016 à 14h33

Aucun cours n’aura lieu lundi 14 novembre au lycée Jean-Rostand de Nevers où un incendie criminel a provoqué de gros dégâts, vendredi soir, dans le bâtiment 1.

Après l’incendie finalement criminel, vendredi 11 novembre, dans le bâtiment 1 du lycée Jean-Rostand de Nevers, aucun cours ne sera assuré lundi. Une commission de sécurité doit inspecter les lieux, ce jour-là, pour déterminer si la partie du bâtiment préservée des flammes et fumées peut accueillir sans risques les élèves.

En cas d’avis négatif, une solution de repli sera trouvée pour mardi, jour où tous les cours seront de nouveau assurés.

Un carreau cassé

L’origine criminelle de l’incendie ne fait guère de doute. Les enquêteurs de la brigade de sûreté urbaine du commissariat de police ont découvert un carreau cassé qui aurait permis à ou aux incendiaires de s’introduire dans le bâtiment. Les dégâts sont considérables.

La salle de vie scolaire et le local de travail des professeurs ont été entièrement détruits. Le centre de documentation et d’information et des salles de classe ont subi des salissures provoquées par les fumées. La façade du bâtiment à noirci. Les fenêtres et volets roulants ont fondu sous l’effet de la chaleur.