" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Pantin (Seine-Saint-Denis) : Ni loi ni travail - Ni prison ni réinsertion
Article mis en ligne le 23 novembre 2016
Imprimer

Ni loi ni travail - Ni prison ni réinsertion

Indy nantes, 23 novembre 2016

Pantin. Nuit du jeudi 17 novembre.

Avons incendié entrée agence intérim Adecco. Poubelles boîtes allume-feux bouteilles essence/huîle. Une réussite. Tentative incendie bâtiment SPIP (Services pénitentiaires inertion et probation) Poisser. Pas réussite.

Attente journées mobilisations. Attente "mouvement". Non. Identifier ennemi, prendre initiative, créer occasions, mordre. Partout, tout le temps. Vivre lutte au quotidien.

Adecco rouage exploitation. Esclavagiste moderne. SPIP matons redressement prolongement prison.

Passés par ici, repasserons par là.

Solidarité compagnons accusés braquage Aachen. Solidarité compagnons opération "Scripta Manent".

Pour la liberté.