" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Le Mans (Sarthe) : Nik la pub
Article mis en ligne le 2 décembre 2016
Imprimer

[Le Mans] NIK LA PUB

Indy Nantes, 1 décembre 2016

En me promenant, j’ai été attiré par le monstrueux double écran publicitaire qui longe la rocade, éteint, contrairement à son habitude.

En m’approchant, j’ai pu voir, amusé, des traces éloquentes de suie le long du poteau et des restes de câbles qui sortaient à son pied, qui laissent penser que des farceurs ou farceuses en ont incendié l’intérieur. On ne se rend pas trop compte des dégâts de l’extérieur, mais les flammes ont eu l’air de dépasser les 2m vues les marques noires.

De plus loin, on peut voir le message laissé par les vandales : NIK LA PUB. Simple et clair.

La technologisation de la publicité rend les cibles isolées bien plus préciseuses pour le pouvoir, attaquons-les partout !