" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Guillestre (Hautes-Alpes) : "Ni justice ni paix"
Article mis en ligne le 21 décembre 2016
Imprimer

Guillestre. Des tags anti-gendarmes

Dauphiné Libéré, 15/12/2016 à 06:05

Des tags ont été découverts hier matin, dans la commune de Guillestre, dans trois secteurs différents : l’abribus de la gare routière, la route de la gare et la place Salva, derrière l’office de tourisme. Ils visent la gendarmerie. L’un d’eux évoque Rémi Fraisse et Adama Traoré. Des plaintes devraient être déposées : une de la mairie, une de particuliers propriétaires des murs tagués et une de la gendarmerie, pour outrage. Une enquête est en cours.