" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Paris-16e : la Jaguar consumée par un feu solidaire
Article mis en ligne le 29 décembre 2016
Imprimer

Plutôt que allumer des bougies...

Indy Nantes, 28 décembre 2016

Salut Damien,

Nous avons appris de ton incarceration et ça nous a foutu la rage.

Nous sommes allés du côté de Passy au petit matin du 26, jour de ton anniversaire.

Nous avons pensé que pour le fêter, plutôt que allumer des bougies on on aurait mieux fait d’allumer une Jaguar. On en a trouvé une rue Francisque Sarcey, du coup maintenant il y a un bourge qui va à pieds.

Un petite bribe de guerre sociale devant les portes des riches, une petite marque de solidarité pour toi et tous les autres prisonniers révoltés.

Liberté pour tous et toutes !

Feu à ce monde !

quelques-uns de ceux qui conspirent dans l’ombre