" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bade du Nord (Allemagne) : vague de sabotages coordonnés contre les artères du capital
Article mis en ligne le 24 janvier 2017
Imprimer

Trafic ferroviaire : Sept gouttières pour câbles incendiées

Rhein-Neckar, 29 décembre 2016 – 3 janvier 2017

La semaine passée, les usagers du train ont dû s’armer de patience : plusieurs incendies ont en effet provoqué de nombreux retards aux alentours de Bruchsal.

Jeudi dernier, les pompiers et la police ont été en intervention continue dans la région de Bade du Nord. Le même jour, cinq incendies ont été signalés dans la région. En réalité, le premier s’est déclaré mercredi soir, des inconnus ayant mis le feu dans deux gouttières pour câbles de la Deutsche Bahn situées en parallèle des voies, au nord de Graben-Neudorf sur la ligne Karlsruhe-Mannheim. Le lendemain, les forces d’intervention ont été appelées pour quatre autres incendies : vers 11h30, 12h50 et 14h45, le feu a été mis le long des voies aussi bien à Walldorf-Wiesloch, à Bruchsal-Untergrombach qu’au Bruchsaler Schlachthof. Le soir, la police a encore été appelée pour un incendie entre Germersheim et Speyer, à la hauteur de Lingenfeld.

Depuis, le trafic a été établi sur la ligne entre Mannheim et Karlsruhe. Même si tous les dégâts n’ont pas encore été réparés, les principaux chemins de câbles commandant les signaux seraient remis en état. Tous les trains peuvent circuler, mais les travaux n’étant pas terminés, et les voyageurs doivent s’attendre à des retards.
Rien qu’à Graben-Neudorf les dommages s’élèvent à au moins 100.000 euros.
Les enquêteurs n’ont pour l’instant trouvé aucune trace des incendiaires. La police n’aurait pas encore éclairci si les faits sont liés et combien d’auteurs y auraient pris part. “Il y aurait de légères différences dans le modus operandi des cinq incendies”, mais dans tous les cas la gouttière aurait été ouverte, du liquide accélérateur d’incendie versé à l’intérieur pour être ensuite allumé.

Le lundi soir suivant, deux autres incendies de câbles ont eu lieu le long des voies de Bade du Nord. Des inconnus ont de nouveau mis le feu à des gouttières pour câbles de la Deutschen Bahn. Les lignes touchées se trouvent près de Jockgrim et du Rhein-Neckar-Kreis. Les recherches de suspects ont été lancées avec plusieurs voitures de patrouille et un hélicoptère de police, mais elles n’ont permis aucune arrestation. Ces faits ont provoqué des perturbations et des retards importants, ainsi que quelques suppressions de train. Selon les résultats des relevés, les auteurs ont sorti les câbles d’une gouttière proche des voies pour y mettre ensuite le feu vers 14h20 à Jockgrim. Et vers 19h20, des inconnus ont procédé de la même manière à Altlußheim.
Les incendies ont provoqué des annonces de perturbations dans les installations de signalisation, le trafic devant être en partie arrêté.

[Traduit de l’allemand d’après la presse locale ka-news et Mannheimer Morgen, reprise sur https://chronik.blackblogs.org/?p=5302]