" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Brême (Allemagne) : Incendie d’un véhicule de l’armée
Article mis en ligne le 8 février 2017
Imprimer

Brême (Allemagne) : Incendie d’un véhicule de l’armée

[Dans la nuit du mercredi 8 février 2017 à Brême, un véhicule de l’armée a été incendié sur le parking du bureau de recrutement. Les dégâts s’élèveraient à près de 35.000 euros. Un communiqué revendiquant le sabotage a été publié sur linksunten indymedia et traduit ci-dessous. En octobre dernier, toujours à Brême, 18 véhicules de l’armée étaient partis en fumée, représentant plus de 15 millions d’euros de leur matos de mort.]

G20 : on dit « au revoir » à Hambourg… à Brême aussi !

Partout – les soldats sont des meurtriers

Sur la terre – les uniformes sont des meurtriers

Armes allemandes – les soldats sont des meurtriers

Argent allemand – les uniformes sont des meurtriers

Technologie allemande – les soldats sont des meurtriers

Du groupe „Tod und Mordschag“

Avec cette chanson à l’oreille et une portion de rage au ventre, nous nous sommes glissés de nuit à travers les haies avec un engin incendiaire sous le bras, afin d’atteindre le bureau de recrutement de l’armée allemande. Devant le bâtiment, il y a un parking. En escaladant la clôture, nous sommes parvenus au parking sur lequel nous avons trouvé un véhicule de l’armée. Nous avons rapidement allumé l’engin et l’avons placé sous la voiture. Nous avons ensuite pris le chemin du retour en sifflant, le sourire aux lèvres, et avons disparu dans la nuit…

Nous soutenons également le texte „Appel anarchiste contre le sommet du G20 à Hambourg“ et élargissons le choix des cibles.

„[…] Nous voulons détruire jusqu’au mois de juillet 2017 (et même si ça ne peut être que symbolique….) la domination du patriarcat sur les femmes, la domination de l’État aux frontières et dans les centres urbains, la domination du travail sur nos vies quotidiennes, la domination de l’argent sur nos comportements au sein de la société, la domination des marchandises sur nos vies, la domination des flics dans nos têtes quant à la peur de la répression. […]“

Groupe d’action „les véhicules de l’armée allemande en feu nous intéressent“

[Traduit de l’allemand par Lechatnoiremeutier de Linksunten, 08.02.2017]