" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Ceuta (Maroc/Espagne) : des centaines de migrants réussissent à prendre d’assaut la frontière
Article mis en ligne le 17 février 2017
Imprimer

Des centaines de migrants forcent la frontière à Ceuta, enclave espagnole au Maroc

AFP, 17/02/17 - 09h59

Des centaines d’immigrés ont forcé vendredi au petit matin la haute barrière entourant l’enclave espagnole de Ceuta au Maroc, et certains ont été blessés, a-t-on appris auprès des secours et de la garde civile.

"La garde civile de Ceuta estime que 500 personnes ont peut-être réussi à entrer dans la ville", indiquent les services de secours sur leur compte Twitter. La garde civile a de son côté précisé à l’AFP que "plusieurs centaines" de migrants étaient entrés dont certains ont été blessés, ainsi que des membres des forces de l’ordre.

La dernière tentative d’entrée massive remonte à la nuit du Nouvel an, quand un millier de migrants avaient essayé de franchir la barrière grillagée de six mètres entourant l’enclave, une entreprise périlleuse où certains se blessent souvent. Mais les immigrés avaient alors échoué.

Des images tournées par le service de télévision du journal local Faro de Ceuta, montraient des grappes de dizaines de migrants errant euphoriques dans les rues de l’enclave située en bordure de la Méditerranée. Les secours précisent sur Twitter que la Croix-Rouge espagnole prêtait assistance vendredi matin à 400 personnes, accueillies dans les locaux du Centre de rétention administrative de Ceuta.

Une double clôture grillagée de huit kilomètres de long

L’enclave de Ceuta est entourée depuis le milieu des années 2000 par une double clôture grillagée de huit kilomètres de long. Revendiquée par Rabat, l’enclave constitue avec celle de Melilla la seule frontière terrestre entre le continent africain et l’Union européenne, et un point de passage pour l’immigration clandestine venue d’Afrique noire et du Maghreb. La surveillance de la frontière et le contrôle des passages dépendent non seulement des forces de l’ordre espagnoles mais aussi de celles du Maroc.