" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Barcelone (Espagne) : deux caisses de Prosegur crament en solidarité
Article mis en ligne le 17 février 2017
Imprimer

Attaque solidaire avec les anarchistes emprisonné-e-s en Allemagne

Dans la nuit du 28 janvier dernier, nous avons brûlé deux véhicules de l’entreprise Prosegur, près de leur siège dans le quartier de Bellvitge, Hospitalet. Nous ne pensons pas nécessaire de justifier cette attaque contre ces misérables chiens de garde.

Pour mener cette action nous avons eu recours à une vieille méthode utilisée par les anarchistes. Le dispositif consiste en une petite bouteille remplie d’essence avec une mèche et des allumettes autour.

Nous voulons avec ce petit geste envoyer tout notre amour et notre force aux anarchistes accusé-e-s d’avoir exproprié une banque à Aachen y qui passent en procès depuis le 23 janvier dernier.

Vive l’anarchie !!

[Traduit de l’espagnol de Indy Barcelone, 15 feb 2017]