" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Berlin (Allemagne) : deux attaques contre la gentrification
Article mis en ligne le 17 février 2017
Imprimer

21 voitures dégradées dans le parking souterrain d’un nouvel immeuble
Berlin, 9. février 2017

Dans le quartier de Berlin-Friedrichshain et dans la nuit de mercredi à jeudi, des inconnus ont dégradé 21 voitures dans un parking souterrain de la Rigaer Straße. Un porte-parole de la police a annoncé que les voitures avaient eu leurs vitres brisées et les pneus crevés. Elles étaient garées dans le parking souterrain d’un nouveau projet urbanistique. La police soupçonne que les auteurs proviennent de la scène d’extrême-gauche. Le service de sécurité intérieure est en charge de l’enquête.

Un habitant a prévenu la police vers 1 heure du matin, après avoir entendu de forts bruits de verre brisé et se déclencher l’alarme d’une voiture. Le témoin a raconté à la police qu’il aurait vu deux personnes avec des vêtements sombres et des capuches partir en courant de la cour intérieure d’un nouvel immeuble.

Les vandales ont en plus taggué des slogans politiques sur le mur du parking souterrain. L’inscription „Eat the Rich“ s’étale à présent en grosses lettres de couleur bleue sur un mur.

D’autres slogans peuvent d’ailleurs visible sur le mur extérieur. A l’heure actuelle, il n’est pas clair s’ils datent de cette nuit ou remontent à une action antérieure. On peut entre autre lire : „Fight Gentrification“ et „Liberté pour Thun“. La dernière inscription fait référence à une femme arrêtée le 21novembre 2016 à Münster, accusée d’avoir participé à la manifestation du 9 juillet dans la Rigaer Straße et d’avoir jeté des pierres sur des policiers.

[Traduit de l’allemand du Berliner Zeitung, reproduit sur Blackblogs, 9. Februar 2017]


Berlin, Incendie d’un véhicule d’une boite de construction

A Berlin-Marzahn un véhicule d’une entreprise de construction a brûlé. Comme la police l’a annoncé lundi, c’est une passante qui a découvert les flammes dans la nuit.
Les fonctionnaires alertés ont pu éteindre le feu. Le service de police en charge de la sécurité intérieure mène l’enquête. Une voiture a aussi cramé dans la Märkischen Allee.

[Traduit de l’allemand, paru dans le Berliner Morgenpost, reproduit sur Blackblogs, 13. Februar 2017]