" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Vannes (Morbihan) : virée nocturne au centre ville...
Article mis en ligne le 21 février 2017
Imprimer

Vannes. Commerces vandalisés : l’enquête de police se poursuit

Ouest France, 20/02/2017 à 18:39

Plusieurs commerces ont été vandalisés dans la nuit de vendredi à samedi. La police exploite les caméras de vidéosurveillance.

Dans la nuit de vendredi à samedi, dix commerces ont été dégradés dans le centre-ville de Vannes. Il y a eu, entre autres, le Crédit Mutuel de Saint-Patern, le Crédit Agricole, place Henri-IV, le magasin Lacoste, DDP, la chambre départementale des notaires et Springfield.

Le bureau de Poste de Saint-Patern a aussi été sérieusement touché. «  Le distributeur automatique a été attaqué à coups de marteau sur le clavier et l’écran. Conséquence, le bureau a été fermé samedi matin. Il a rouvert lundi et le distributeur fonctionne », explique le responsable de la communication de La Poste.

Le directeur du bureau a déposé plainte au commissariat de police de Vannes.

De son côté, le commandant de police de Vannes, Patrick Beurel, indique que « l’exploitation des caméras de vidéosurveillance est en cours. L’enquête se poursuit ».