" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Talence (Gironde) : En Miettes ! plutôt qu’En Marche !
Article mis en ligne le 9 mars 2017
Imprimer

La Médoquine de Talence, près de Bordeaux, vandalisée avant le meeting d’Emmanuel Macron

France Bleu Gironde, 9 mars 2017 à 10:07

Des vitres brisées et des inscriptions hostiles au candidat du mouvement En Marche ! à la présidentielle : l’espace Médoquine où est attendu Emmanuel Macron ce jeudi a été vandalisé dans la nuit. Le meeting devrait tout de même pouvoir se tenir.

Des inscriptions "Macron, fallait pas l’inviter" ou "#Révolution en marche" [titre du bouquin de Macron, et aussi "Soyons ingouvernables" selon d’autres sources] ont été apposées sur les murs de la salle de spectacle La Médoquine à Talence, tout près de Bordeaux. Plusieurs vitres, notamment à l’entrée du bâtiment, ont été détruites. Les dégâts sont importants ce jeudi matin après les actes de vandalisme perpétrés pendant la nuit. L’ancien ministre de l’Économie, candidat à l’élection présidentielle, est attendu sur place en fin d’après-midi. Il doit y tenir un meeting à 19 heures.

Tanguy Bernard, référent département du mouvement En Marche ! en Gironde, s’est rendu sur place ce jeudi matin. "Je suis réellement désolé pour l’équipe de la Médoquine et la ville de Talence, explique-t-il. C’est désolant d’en arriver là".

"On aimerait un vrai débat de fond, démocratique, plus serein", conclut Tanguy Bernard. Le maire Modem de Talence Alain Cazabonne s’est également déplacé sur les lieux. Une solution de mise en sécurité du site a été proposée et le meeting devrait pouvoir se tenir comme prévu. Cet acte de vandalisme a également été dénoncé sur Twitter par Florent Boudié, le député PS du Libournais rallié à Emmanuel Macron.