" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Loireauxence (Loire-Atlantique) : la permanence du FN retournée avant de prendre l’eau
Article mis en ligne le 10 avril 2017
Imprimer

Loire-Atlantique : Une permanence du Front National vandalisée

20Minutes, 10.04.2017 à 21:26

Des adhérents du FN ont retrouvé leur permanence dans un sale état à Varades (nouvellement Loireauxence). Elle a été vandalisée dans la nuit de dimanche à lundi.

Le ou les auteurs ont fracturé la porte d’entrée de ce local qui devait être inauguré le 29 avril prochain. «  Il y a eu des jets de peinture, des bris de matériel et des bureaux ont été retournés », selon la compagnie de gendarmerie d’Ancenis, à qui l’enquête a été confiée.

« Des canalisations ont été bouchées alors que les robinets d’eau coulaient à flots. Le but était sûrement de rendre les lieux inutilisables », explique Alain Avello à 20 Minutes. Le secrétaire départemental du FN incrimine « des minorités anarchistes » et dénonce « cette violence des milices d’ultra-gauche » dans un communiqué.

Le parti frontiste va déposer plainte ce mardi.


Un bonjour aux deux nouvelles permanences FN en Loire-Atlantique...

Indy Nantes, 10 avril 2017

Alors que l’ancienne permanence du Front National à Nantes située quai de Versailles a fermé l’été dernier, suite, notamment, à de nombreuses décorations et expressions populaires, celui-ci a jugé bon de se réimplanter en Loire-Atlantique en ouvrant deux permanences, à Varades et à Nantes.

Alors que l’ancienne permanence du Front National à Nantes située quai de Versailles a fermé l’été dernier, suite, notamment, à de nombreuses décorations et expressions populaires, celui-ci a jugé bon de se réimplanter en Loire-Atlantique en ouvrant deux permanences, à Varades et à Nantes.

Le Front National a du se faire anarquer par son agence immobilière. Malgré le fait que le 25 février plus de 5000 personnes ont clamé haut et fort leur refus des idées de l’extrême-droite, de repli sur soi, de peur de l’autre, malgré que le grand Ouest a toujours été une terre de lutte révolutionnaire et anti-réactionnaire, il persiste à vouloire prendre racine sur le sang et la sueur des opprimé-e-s. A prétendre combattre ce qu’il est : un parti dirigé par un richissime clan familial, recueillant nazis, identitaires violents et racistes décomplexés, un parti qui ne cherche le pouvoir que pour son propre intérêt, "au nom du peuple", en instrumentalisant les souffances causées par le capitalisme et qui pourtant appliquera les mêmes politiques d’austérités que les libéraux au pouvoir depuis 30 ans.

Ces mêmes gouvernements qui mettent de plus en plus en oeuvre et au grand jour le programme et les idées du Front National. Surarmement de la police, surveillance accrue de la population, politiques racistes et sexistes, traque des migrant-e-s, état d’urgence permanent. Gouvernement autoritaire. Nous n’oublions pas que le fascisme peut parfaitement s’installer de manière légale à la tête d’un pays et lui refusons le droit d’exister. Nous ne laisserons pas l’extrême-droite prendre le contrôle des esprits avec la complicité passive et active de la droite comme de la gauche.

Qui fait passer la loi "Travaille !", qui couvre les policiers violeurs, tue des manifestants et tabasse des paysans ? Qui fait le jeu du FN ?

Dans la nuit de dimanche à lundi nous avons donc rendu visite simultanément aux deux permanences nouvellements ouvertes dans le département. Ne trouvant pas la décoration à notre goût nous avons jugé sympathique de repeindre les murs, nettoyer le sol et arranger certains tableaux de mauvais goût. Les canapés ne passant pas par la porte nous avons malheureusement dû briser carreaux et fenêtres. Nous espérons que les permanents FN de Varades ne tiendront pas rigueur de la vivacité du déménagement. Et bien qu’écologistes nous n’avons pas refermé les robinets à leur place. On n’apprend que par l’erreur.

Ce premier déménagement est offert, pas de facture de notre part ! Les suivants coûteront chers.

Le GUD - Groupes Unifiés de Déménageurs