" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Orvault (Nantes) : la permanence du FN mange des molotovs
Article mis en ligne le 25 avril 2017
Imprimer

Nantes : La permanence du Front national attaquée au cocktail Molotov

20Minutes, 25.04.2017 à 14:08

Les dégradations ont été découvertes ce matin. Dans la nuit de lundi à mardi, la vitrine de la permanence du Front national nantaise, située à Orvault, a été dégradée, attaquée au cocktail Molotov, rapporte le parti.

«  Il y en a au moins deux, détaille Alain Avello, le secrétaire départemental du Front national. Un bout de volet a été brûlé, la vitre est abîmée. Heureusement, il n’y a pas de dégâts à l’intérieur. Mais c’est très grave : nous allons porter plainte. »

La police, qui s’est rendue sur place, confirme à 20 Minutes que de légères dégradations de peinture ont été constatées, ainsi que « le jet d’une canette de bière contenant produit inflammable sur la fenêtre ».

Déjà plusieurs dégradations

Le local a été inauguré il y a deux mois à peine. Il aurait déjà fait l’objet de dégradations : de la peinture avait été projetée sur la facade. Et il y a 15 jours, c’est la permanence de Varades, en Loire-Atlantique, qui avait été prise pour cible. « Je condamne fermement tous ces faits, c’est une attaque contre la démocratie et c’est insupportable », continue Alain Avello, qui pointe du doigt « des militants de l’ultra-gauche, qui ont récemment été vus sur les lieux ».

Qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle avec 21,3 % des voix, la candidate du Front national a réalisé, à Nantes, le score de 7,12 %.