" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Nîmes (Gard) : la statue du tortionnaire à l’acide
Article mis en ligne le 1er mai 2017
Imprimer

La statue de Nimeño II à nouveau victime de jet d’acide

France Bleu Gard Lozère, 1 mai 2017 à 10:17

La célèbre statue du torero Nimeño II située sur le parvis des arènes de Nîmes a à nouveau été victime de jet d’acide ce week-end. Des barrières ont été installées pour éviter aux visiteurs de s’en approcher.

Ce n’est pas la première fois que la statue du torero Nimeño II est la cible d’acte de vandalisme. Depuis plusieurs années, il arrive que Nimeño II soit tagué, repeint ou victime de jet d’acide. Mais l’an dernier Nimeño II a subi un lifting total pour effacer les traces de ces actes. Après quelques mois, la statue de bronze était revenue comme neuve sur le parvis, comme neuve jusqu’à ce week-end donc.

Les traces de jet d’acide sont clairement visibles ce lundi matin sur le buste, les jambes et la cape de Nimeño II. Ce qui lui donne une couleur un peu verte. Pour protéger la statue, des barrières ont été installées. On ne peut donc pour l’instant plus accéder de près au torero et se prêter au jeu des selfies comme le font de nombreux visiteurs.