" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Cremona (Italie) : molotovs anonymes contre le siège de Monsanto
Article mis en ligne le 5 mai 2017
Imprimer

Une attaque incendiaire a causé de gros dégâts au siège de Monsanto de Olmeneta (Cremona, Itailie), où travaillent 11 personnes. Dans la nuit entre samedi 29 et dimanche 30 avril, plusieurs cocktails Molotov ont été jetés contre le dépôt et le laboratoire des recherches, causant un important incendie. Deux d’entre eux n’ont pas explosé. Sur le mur extérieur des laboratoires, un tag : « Bayer-Monsanto, mariage criminel – No OGM » Un autre tag dit : « Monsanto assassine – Non OGM  ».

Les dégâts sont estimés à plusieurs centaines de milliers d’euros : l’incendie a détruit des instruments de recherche, ainsi que la « chambre froide », où étaient conservé des semences d’expérimentation (non OGM, aux dires des responsables de Monsanto).

Déjà en 2001 le dépôt Monsanto de Lodi, où il y avait des semences de soja et de maïs, ont été détruits par le feu, accompagné d’un tag « Monsanto assassine – non OGM ».
Aussi l’entreprise Syngenta Seeds spa, de Casalmorano (toujours près de Cremona) a été attaquée, en avril 2004, ainsi qu’en 2003. Et en 2002 c’est leur usine de Madignano (Cremona) qui avait été ciblée. Dans tous ces cas, les dégâts ont été très importants.

[Résumé en italien de la presse du régime par la Croce Nera Anarchica, 05/05/2017]