" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Douardenez (Bretagne) : coups de masse pour le local En Marche
Article mis en ligne le 29 mai 2017
Imprimer

Douarnenez. La permanence électorale de La République en Marche a été vandalisée

Télégramme, 28 mai 2017 à 16h08

Les faits se sont déroulés cette nuit, un peu avant 3 heures du matin. Le propriétaire de ce pas de porte, qui habite au dessus, a été réveillé par le bruit que n’a pas manqué de produire cet acte de vandalisme, que les badauds ont pu observer en ce dimanche pluvieux en passant au niveau du numéro 6 de la rue Jean-Barré, en plein centre ville de Douarnenez.

C’est là, dans l’ancienne boutique SNCF, qu’a été inaugurée vendredi soir la permanence électorale de Liliane Tanguy, candidate aux élections législatives de La République en Marche avec Emmanuel Macron, dans la 7e circonscription.

Selon nos informations, un groupe de jeunes noctambules aurait été témoin des faits et aurait dit au propriétaire avoir vu opérer un groupe de trois personnes cagoulées, munies de masses.

Les gendarmes ont été prévenus et ont constaté que les doubles-vitrages de la porte et de la vitrine étaient passablement endommagés mais qu’’il n’y avait eu aucune tentative d’effraction. Le propriétaire a déposé plainte. Il semble que la permanence de Douarnenez soit la première à avoir subi des actes de vandalisme.