" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bléré (Indre-et-Loire) : feux anonymes contre les voitures des matons du collège et celles des profs
Article mis en ligne le 30 mai 2017
Imprimer

Deux voitures incendiées en 48h dans l’enceinte du collège de Bléré, cible de vandales depuis début avril

France Bleu Touraine, mardi 30 mai 2017 à 18:28 (extraits)

Les deux voitures du couple chargé de garder le collège de Bléré ont été détruits par des incendies volontaires déclenchés à 48H d’intervalle, samedi et lundi soir. Cet établissement calme a déjà subi plusieurs actes graves de vandalisme, depuis un mois et demi. Des dégradations non revendiquées.

Les actes de vandalisme se multiplient, depuis le 10 avril, au collège de Bléré, au sud d’Amboise. Dernière dégradation en date, dans cet établissement de 630 élèves, sans aucune histoire, jusqu’ici : dans la nuit de lundi à mardi, la voiture du compagnon de la gardienne a été incendiée dans l’enceinte de l’établissement. C’est un acte qui a choqué, car 48 heures plus tôt, c’est la voiture de la gardienne qui a été incendiée. En deux jours, le couple, qui vit sur place, a donc perdu ses 2 véhicules.

Ca fait maintenant plus d’un mois et demi qu’un où plusieurs vandales ont pris l’établissement pour cible : depuis le 10 avril, déjà, sur le parking du collège, la voiture d’un enseignant avait été incendiée, une autre tagguée, six autres ont eu les pneus crevés. Tous les incidents ont eu lieu en pleine nuit, dans la cour de cet établissement simplement protégée par une barrière d’un peu plus d’un mètre, facile à franchir.

Le collège de Bléré, situé entre campagne et zone pavillonnaire, est un établissement calme

Ces actes de malveillance choquent, dans cet établissement calme, tellement calme, même, que la gendarmerie et la mairie n’avaient pas jugé utile d’installer des caméras à proximité, lorsque la vidéo-surveillance a été installée dans la commune.

La principale a réunit les élèves en assemblée générale, hier matin, pour leur demander de rester sereins. Globalement, les enseignants et les parents d’élèves se serrent les coudes, eux aussi, même si certains s’inquiètent de la répétition du vandalisme.

En attendant, l’enquête menée par la gendarmerie d’Amboise et la brigade de recherche continue. Des indices sont en cours d’analyse. Il faudrait déjà déterminer avec précision qui est visé : l’établissement, sa direction, ses professeurs ou sa gardienne.