" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Plan d’Orgon (Vaucluse) : saboter les centres de dressage à travers les cars de ramassage scolaire
Article mis en ligne le 2 juin 2017
Imprimer

Des cars de transport scolaire vandalisés en Vaucluse

France Bleu Vaucluse, mercredi 31 mai 2017 à 19:01

Treize cars du dépôt Sud-Est Mobilité de Plan d’Orgon ont été dégradés dans la nuit de mardi à mercredi. Ces actes de vandalisme ont entraîné des retards dans le transport scolaire vers Cavaillon et Cabrières-d’Avignon ce mercredi. Des bus de substitution assureront les liaisons ce jeudi.

Les cars du dépôt Sud Est Mobilités de Plan d’Orgon (Bouches-du-Rhône) ont été la cible d’actes de vandalisme, dans la nuit de mardi à mercredi. "Sur dix-huit véhicules présents sur le site, treize ont été vandalisés", explique Laurent Lejeune, le directeur du site. Le transport scolaire vers les établissements de Cavaillon et de Cabrières-d’Avignon a été perturbé ce mercredi, avec des retards pour les élèves.

"Les pneus de ces treize cars ont été crevés. Et les durites transportant les fluides, comme l’huile et le liquide de refroidissement, ont été sectionnées." - Laurent Lejeune, directeur de Sud Est Mobilités

Retour à la normale ce jeudi

... Une plainte a été déposée. Dans un communiqué, le Conseil Départemental de Vaucluse "remercie les jeunes et leur famille pour leur compréhension." Le département condamne également ces "actes de malveillance qui viennent perturber le fonctionnement d’un service public particulièrement important, de surcroît à une période proche des examens".