" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Toulouse : le véhicule de campagne d’En Marche réduit en cendres [mis à jour]
Article mis en ligne le 2 juin 2017
Imprimer

Un véhicule de campagne La République en Marche brûlé à Toulouse

Ouest-France, 01/06/2017 à 14:51

La candidate La République En Marche (REM) de la 9e circonscription de Haute-Garonne, a porté plainte ce jeudi matin, à Toulouse. Son véhicule de campagne, une 2 CV aux couleurs d’Emmanuel Macron, a été entièrement calciné durant la nuit.

C’est un voisin qui a donné l’alerte. Vers 2 h 45, dans la nuit de mercredi à jeudi, à Toulouse, un groupe de Jeunes avec Macron ont découvert en flammes la 2 CV, qui servait de véhicule de campagne, près de leur local. « C’était une torche », rapporte une militante.

Sandrine Mörch, la candidate La République en Marche (LREM) de cette circonscription de Haute-Garonne, a porté plainte, ce jeudi matin. Pour elle, il s’agit « probablement d’un acte d’un extrémiste ». « C’est totalement scandaleux qu’on en soit là à Toulouse, mais le climat politique est tellement délétère, c’est un incendie politique », ajoute Sandrine Mörch.

Enquête ouverte

Une enquête a été ouverte, précise-t-on de source policière, qui confirme le dépôt de plainte. Les nombreuses affiches de campagne se trouvant à l’intérieur du véhicule auraient facilité la propagation du feu, dont l’origine reste indéterminée. Un deuxième véhicule à proximité a partiellement pris feu.


On peut lire le communiqué de revendication sur IAATA, lundi 5 juin 2017]