" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Valence (Drôme) : nouvelle nuit d’émeute contre l’occupation policière
Article mis en ligne le 7 juin 2017
Imprimer

Valence : des dégradations pour la deuxième nuit d’affilée dans le quartier Fontbarlettes

France Bleu Drôme-Ardèche, mardi 6 juin 2017 à 12:45

Six voitures ont encore brûlé quartier Fontbarlettes à Valence dans la nuit de lundi à mardi. Déjà la veille, une trentaine de jeunes du quartier avaient pris à partie les policiers. Un jeune est en garde à vue ce mardi matin.

Les nuits se suivent et se ressemblent à Valence, quartier Fontbarlettes. Six véhicules ont encore brûlé dans la nuit de lundi à mardi, dont trois des services techniques de la ville auxquels le feu s’est propagé. Plusieurs containers poubelles ont également été incendiés. Les agitateurs ont cassé deux grandes vitrines de la maison des syndicats et tenté de mettre le feu à un rideau mais les flammes ne se sont pas propagées.

Les policiers ont procédé à une interpellation, un jeune de 18 ans originaire du quartier arrêté à proximité des services techniques. Il est en garde à vue. La ville va recevoir l’appui de 40 CRS en plus des renforts policiers venus de Lyon et déjà déployés.

Deux nuits de violence dans le quartier

Dans la nuit de dimanche à lundi, les policiers avaient déjà été pris a partie durant plusieurs heures dans la nuit de dimanche à lundi , toujours dans ce même quartier Fontbarlettes à Valence.

Le premier incident s’est produit aux alentours de 22 heures 30 dimanche : une voiture de police qui faisait sa ronde a été caillassée . Une vitre du véhicule a été brisée mais personne n’a été blessé. D’autres agents sont alors arrivés en renfort pour tenter de ramener le calme mais la situation a empiré : une trentaine de jeunes leur ont lancé des pierres et ont incendié plusieurs poubelles avant de les mettre au milieu de la route pour empêcher la circulation. Un des containers a été projeté contre une voiture, garée a proximité et qui s’est enflammée à son tour. Le calme n’est revenu que vers trois heures du matin. Les policiers n’ont pas réussi à interpeller les auteurs, très mobiles, de ces incidents.

Représailles ?

Ces affrontements en tout cas pourraient représenter des représailles après le renforcement du dispositif de sécurisation mis en place dans le quartier Fontbarlettes il y a quelques jours. Grâce à des renforts venus de Lyon, il y a davantage de policiers pour faire des rondes chaque nuit. Cette décision avait été prise après l’incendie volontaire de voiture et d’un camion nacelle garés devant le centre technique municipal la semaine dernière.