" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Saint-Symphorien-Sous-Chomerac (Ardèche) : "Ordinateurs détruits, micro-ondes en feu ", chaque âge saccage sa cage
Article mis en ligne le 8 juin 2017
Imprimer

Saint-Symphorien-sous-Chomérac : l’école, vandalisée, a failli brûler

France Bleu Drôme-Ardèche, 8 juin 2017 à 19:25

Le groupe scolaire de Paul Manson de Saint-Symphorien-sous-Chomérac, en Ardèche, a été complètement saccagé ce mercredi. Des vandales ont même tenté d’y mettre le feu. La municipalité est sous le choc.

Ordinateurs détruits, peinture partout au sol, micro-ondes en feu  : le groupe scolaire de Paul Manson de Saint-Symphorien-sous-Chomérac, village de 800 habitants en Ardèche, a été complètement saccagé ce mercredi.

Les vandales ont tenté de faire brûler l’école

Ce mercredi après-midi, l’école a été totalement saccagée. "On a trouvé les ordinateurs explosés au sol, de la peinture partout, les extincteurs vidés, et surtout le micro-ondes en train de brûler" explique la maire de Saint-Symphorien-sous-Chomérac, Dominique Palix, encore sous le choc.

Ce qui inquiète le plus la maire c’est la tentative de mise à feu du groupe scolaire qui a été organisée. "Ils ont mis des boites en fer dans le micro-onde, il y avait la résistance d’une bouilloire dessus et une extincteur ; ils ont vraiment voulu faire exploser le bâtiment" explique Dominique Palix. L’équipe municipale a travaillé pendant quatre heures ce mercredi pour tout nettoyer et les 85 élèves ont pu aller à l’école ce jeudi.

Le groupe scolaire pris pour cible à plusieurs reprises

Si l’employé communal a été envoyé ce mercredi après-midi à l’école c’est justement suite à une vitre qui a été cassée ces derniers jours.

"En trois semaines, l’école a été prise pour cible à quatre reprises, ils avaient déjà volé des souris d’ordinateurs et cassé une vitre".

"C’est désolant et vraiment un énorme gâchis" explique la maire de Saint-Symphorien-sous-Chomérac. "Ils n’ont rien volé, ils ont juste tout détruit, tout cassé, c’est un acte gratuit". Dominique Palix insiste : "ils détruisent les biens publics, payés avec l’argent de tout le monde, de leurs parents !"

Une bande d’adolescents suspectée

Dans l’école, des traces de doigts et de pieds ont été relevées. "Ce sont des petites pointures, on voit bien que ce sont des jeunes" déplore Dominique Palix. "Des habitants ont vu passé une bande d’ados avec des objets volés dans l’école, il faut les retrouver et que tout ça ne reste pas impuni".

La maire a évidemment porté plainte. La gendarmerie du Pouzin est chargée de l’enquête. Il est encore trop tôt pour évaluer le montant des dégâts mais la municipalité assure qu’ils seront importants.