" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Grenoble (Isère) : beau comme les valeurs de la République qui partent en fumée
Article mis en ligne le 11 juin 2017
Imprimer

Grenoble : un collège incendié dans un quartier sensible

Le Parisien avec AFP | 11 juin 2017, 11h09

Le collège Lucie-Aubrac, au coeur de La Villeneuve de Grenoble, a subi d’importants dégâts à la suite d’un incendie criminelle.

Un incendie d’origine criminelle a ravagé dans la nuit de samedi à dimanche le collège Lucie-Aubrac, situé à la Villeneuve de Grenoble (Isère). « L’incendie, qui a nécessité l’intervention de 75 sapeurs-pompiers, toujours sur place vers 10 heures (ndlr. ce dimanche), a débuté à 2 heures du matin et les dégâts sont très importants », ont précisé les pompiers, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Selon le directeur de cabinet du préfet, Alexandre Grimaud, qui s’est rendu sur place, « des pneus et une moto ont été embrasés volontairement à l’entrée du collège. A son arrivée sur place, une première équipe de pompiers a été caillassée, retardant les opérations, et le feu s’est propagé à l’intérieur du collège ». « Ce genre d’acte est totalement intolérable. En incendiant un établissement scolaire, ce sont les valeurs de la République qui prennent feu », a poursuivi Alexandre Grimaud, soulignant vouloir passer « un message de fermeté ».

Le maire de Grenoble Eric Piolle s’est également rendu sur les lieux du sinistre, indiquant que les 350 collégiens allaient être répartis dans d’autres établissements. Situé en zone d’éducation prioritaire, le collège Lucie-Aubrac, dans le quartier de l’Arlequin, au coeur de l’ensemble de La Villeneuve de Grenoble, est doté d’une architecture originale qui évoque une soucoupe volante...


Le collège Lucie Aubrac complètement détruit par un incendie à Grenoble

France Bleu Isère, dimanche 11 juin 2017 à 7:47

Le collège Lucie Aubrac à Grenoble, s’est embrasé vers deux heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Les habitants sont dépités, la police privilégie la piste criminelle. Les élèves vont être redirigés vers trois autres établissements.

Le collège Lucie Aubrac a d’abord pris feu vers 2 heures du matin dans le quartier de la Villeneuve. Toute la toiture est en feu dans ce bâtiment à la forme d’une coupole qui abrite une trentaine de classe, et 70 pompiers sont intervenus, ils ont éteint l’incendie et passent régulièrement pour veiller à ce que le feu ne reprenne pas, ainsi qu’à la stabilité du bâtiment, qui menacerait de s’effondrer.

La piste criminelle sérieusement envisagée

La veille, exactement à la même heure et au même endroit, un feu de détritus avait amené les pompiers à intervenir. Les deux fois, le premier véhicule d’intervention a été caillassé. Cette nuit selon la police, une dizaine de jeunes ont pris la fuite lors de l’arrivée des pompiers. Et un caddie avec des pneus brûlant devant le collège a été retrouvé (malgré le portail qui entoure le bâtiment). La piste criminelle est donc privilégiée dans l’enquête.

Des dégâts irrémédiables, 350 élèves sans établissements

Selon le CPE du collège, celui-ci menace de s’effondrer, et la rentrée de septembre serait "compromise". Environ trois cents cinquante élèves fréquentent cet établissement situé au cœur du quartier populaire de la Villeneuve, au sud de Grenoble. "Le CDI a entièrement brûlé, pareil pour les étages sur la façade de l’incendie", regrette l’homme, affecté.

Une cellule de crise a été mise en place à l’Académie, et selon nos informations les élèves vont être redirigés vers trois autres collèges du quartier du Village Olympique (deux à Grenoble, un à Eybens), et auront bien cours lundi. Ils ont été convoqués à 8 heures 30 demain pour connaître leur collège de "substitution".