" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Kara maintenue en détention dans l’affaire de la voiture brulée
Article mis en ligne le 15 juin 2017
Imprimer

Kara maintenue en détention dans l’affaire de la voiture brulée.

Indy Nantes, jeudi 15 juin 2017 par Defcol

L’instruction del’affaire de la voiture incendiée est close et neuf personnes sont renvoyées devant le tribunal correctionnel. Parmi ces neuf, trois personnes, dont Kara, sont incarcérées et la juge d’instruction a demandé que ces personnes soient maintenues en détention vraisemblablement jusqu’au procès à l’automne.

Kara a fait appel de cette décision de maintien en détention et cet appel a été rejeté vendredi 9 juin au prétexte que les garanties de représentation n’étaient pas assez sérieuses et que Kara présentait un risque de fuite et de récidive.

Faut-il rappeler que Kara, comme de nombreuses autres étrangers en détention, ne peut évidemment pas apporter de garanties de représentation émanant de sa famille puisque celle-ci réside hors de France ? Les garanties de représentation sont un instrument de la justice de classe : la personne bien insérée socialement est avantagée par rapport à celle qui ne l’est pas. Elles induisent aussi une forme de xénophobie institutionnalisée : les personnes qui ne résident pas habituellement en France sont pénalisées.

De plus, Kara est une jeune femme transgenre. Cela lui vaut d’être détenue à l’isolement dans la maison d’arrêt pour hommes de Fleury depuis maintenant un an. Tout le monde sait que l’isolement est un régime de détention plus dur qu’un régime ordinaire : pourtant, la cour d’appel a refusé de considérer qu’il s’agissait là d’un traitement inhumain et dégradant.

Une deuxième personne détenue dans cette affaire doit passer demain (16 juin) devant le tribunal pour une demande de mise en liberté, et un appel à deux rassemblements est lancé.

(...)

PS. Les garanties de représentation :

Les « garanties de représentation » sont aux yeux de la justice des assurances que, parce que la personne poursuivie a un boulot et un logement, il y a moins de risque qu’elle se sauve. Celles et ceux qui n’ont pas de justificatifs de boulot ou de logement sont plus facilement flanqués ou maintenus en prison. Dans tous les cas, ces papiers, même de simples attestation d’hébergements ou des promesses d’embauche, sont précieux et doivent absolument être fournis par les proches à l’avocat.