" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Brême (Allemagne) : Voiture de flic en civil incendiée
Article mis en ligne le 11 juin 2017
Imprimer

Dans la nuit du 31 mai au 1er juin, une bagnole non sérigraphiée des flics en civil de Brême est incendiée.

Ceci doit être compris comme un signe de solidarité avec tous les compagnon-nes qui luttent contre la nation et le capital.

Les flics sont des larbins volontaires d’une politique meurtrière d’expulsions.Ils tyrannisent les personnes de couleur par le délit au faciès. Ainsi, l’Etat assure leurs arrières concernant tous leurs comportements de merde en renforçant une fois de plus les lois actuelles.

Par l’incendie d’un de leurs véhicules, les flics de Brême doivent se rappeler que tout ça ne tombe pas dans l’oubli.

Coulons le G20 !

[Traduit de l’ par Sansattendredemain de chronik.blackblogs.org, 1. Juni 2017]