" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Santiago (Chili) : attaque incendiaire d’un bus du transantiago contre les élections
Article mis en ligne le 6 juillet 2017
Imprimer

Santiago du Chili : attaque incendiaire d’un bus du transantiago contre les élections

Le 30 juin 2017 au matin, 3 personnes ont abordé le bus du transantiago I-10, alors qu’il commençait son trajet. Au moment où il arrivait à l’angle de l’avenue 5 de Abril et de Yelcho, dans le secteur de Villa Francia, les individus se sont dirigés vers le chauffeur en sortant un revolver et l’ont obligé à descendre. Pendant ce temps, des personnes masquées le bloquaient dans la rue. (…)

Finalement, le chauffeur et les passagers sont sortis indemnes, tandis que le bus était incendié complètement et que des tracts étaient lancés. Un canon à eau, les forces spéciales et même un hélicoptère sont arrivés rapidement sur place, mais sans parvenir à capturer aucun des incendiaires anonymes.

L’action s’est produite quelques jours avant les primaires, où sera décidé quels candidats se présenteront aux élections.

Texte des tracts trouvés dans le coin :

Ne te fais pas avoir, le meilleur choix [jeu de mot sur “elección” qui, en espagnol, veut à la fois dire élection et choix] c’est de en pas voter !, organise la rage contre le système capitaliste, 30 juin journée de protestation contre les primaires

[Traduit de l’espagnol de noticiasdelaguerrasocial, 4 julio, 2017]