" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Pédernec (Bretagne) : fermer la gueule de la propagande religieuse
Article mis en ligne le 5 juillet 2017
Imprimer

Pédernec. La cloche de la chapelle Saint-Hervé vandalisée

Ouest France 05/07/2017 à 18:46

Vendredi après-midi, un promeneur a signalé la dégradation d’une cloche, cette dernière s’est retrouvée encastrée dans le haut de la flèche du clocher.

Semble-t-il plus de peur que de mal, mais le président de l’association [Amis du patrimoine], Yvon Garrec, reste vigilant : « Pour l’instant, il semble que la cloche n’est pas abîmée mais je reste réservé, il faudra attendre pour voir si à l’utilisation il n’y a pas de microfissure. »

Les Amis du patrimoine sont exaspérés par ces agissements intolérables. «  Je pense qu’ils sont montés par le toit, quand on est jeunes cela ne pose pas de problème… ou bien ils sont rentrés par le fenestron ouest de la sacristie. Je ne pense pas qu’ils s’agissent d’actes délibérés contre les Amis du patrimoine, contre un bâtiment religieux. C’est pour faire les marioles ! »

En décembre 2015, les deux cloches avaient déjà été très abîmées dont une cassée en deux. Une plainte sera déposée à la gendarmerie de Bégard.